LA CURE DETOX, EN QUOI CA CONSISTE EXACTEMENT ?

Mis à jour : mai 12



La détoxication, plus communément appelé détox, répond au besoin de supprimer les surcharges et toutes les toxines indésirables :

  • qui viennent de l’extérieur (par la pollution de l’air, les toxiques de l’eau, de l’alimentation …)

  • produites également par notre organisme (acides organiques, fermentation intestinale, toxines liées au stress …)

Une vraie détoxication se fera sous forme de cure, avec un accompagnement personnalisé en naturopathie. Néanmoins, vous pouvez à la maison vous concocter des petits programmes détox aux changements de saison de l’hiver au printemps et de l’été à l’automne. Mais aussi après les périodes de fêtes ou d’excès.


Combien de temps ? Une détox dure minimum 5 jours, et dure idéalement entre 1 à 3 semaines pour en ressentir les effets bénéfiques.


Les avantages ?

- mise au repos du système digestif et son assainissement

- élimination des déchets qui surchargent le corps

- énergie redirigée pour corriger certains dysfonctionnements que peut avoir le corps

- reconnexion à ses sensations (de plaisir, de faim, de satiété)

- regain d’énergie


Les effets secondaires ?

Fatigue, nausées, boutons, maux de tête, perturbation du sommeil etc. Ces troubles ne doivent par contre pas dépasser 3 jours. S’ils perdurent, c’est que la cure choisie n’est pas adaptée à votre état.


L’objectif est de renforcer le corps, pas de le faire souffrir au risque de le fragiliser. Avec une cure bien choisie, le corps appréciera et en ressentira rapidement les effets positifs. Mais pour ça, il faut prendre en compte sa vitalité !


Connaitre sa vitalité avant tout


La vitalité, ou l’état de santé global a un impact inévitable sur le choix de la cure. En effet, une fois la toxémie identifiée et le niveau de vitalité évaluée, il se pose le choix soit de détoxiquer, soit de revitaliser, c’est le rôle du naturopathe.

Pour une cure détox en tout autonomie, je ne conseille que des cures plutôt douces et faciles à entreprendre telles que la monodiète, la cure de jus de légumes ou à l’aide de plantes notamment – voir prochain article de blog.


Contre-indications : les femmes enceintes ou en projet de conception dans les 3 à 6 mois qui suivent, les personnes malades, fragilisées. On n’arrête pas non plus les traitements médicaux en cours !



Les trois temps de la detox


Il faut bien comprendre que plus les surcharges sont importantes, plus on est fatigué et notre vitalité globale affaiblie. Au début de la restriction, le corps demande de l’énergie utilisable rapidement (normalement par les aliments) et lorsqu’il comprend qu’il ne la recevra pas par l’alimentation, il va puiser dans ses réserves. La faim se dissipe alors et l’énergie revient plus vive qu’avant l’accumulation des surcharges.


La cure s’appuie sur 3 temps :


# 1. Assechement des sources toxiniques


On adopte une alimentation la plus naturelle possible, pour fermer la porte aux surcharges. Pendant cette période, on instaure une restriction alimentaire en évitant les excès farineux, les mauvaises graisses, les produits transformés, raffinés, les produits animaux et dérivés, les excitants … Il est aussi question de réduire les quantités ingérées et d’associer les bons aliments entre eux durant les repas.

On peut ensuite installer une cure saisonnière de plusieurs jours si la vitalité le permet (monodiète, cure de jus de légumes …) afin de mettre au repos le système digestif et donc de libérer l’énergie nécessaire pour que le corps effectue un travail profond d’élimination.

Outre l’aspect alimentaire, il faudra aussi supprimer progressivement tout apport médicamenteux de « confort » comme les dolipranes, anti-inflammatoires (automédication j’entends, car on n’arrête pas les traitements médicaux en cours prescrit par son médecin !) et limiter au maximum les énergies négatives.


# 2. La stimulation des organes eliminateurs


Une fois la première phase mise en place, elle peut être renforcée à l’aide de techniques plus ciblées

Cette étape a pour but d'ouvrir les portes de sorties du corps afin de favoriser l'élimination :

Nous avons fermé le robinet lors de la première étape, maintenant ou ouvre le syphon afin de favoriser l’évacuation du trop-plein.

On utilise alors différentes techniques adaptées à chaque émonctoire et qui doivent être appropriées en fonction de la nature des toxines, de la vitalité du patient, du niveau d'encrassement qui déterminera le rythme du drainage. Le mieux ici est de faire appel à un naturopathe qui déterminera ce qui vous correspond au mieux et vous convient à vous seul.


# 3. La liberation de l'esprit


On se relaxe car une grande quantité d’énergie est consommée par l’activité mentale. Autant d’énergie qui n’est plus disponible pour le reste du corps si l’on rumine trop.

ON prend donc le temps de se détendre : bain chaud, méditation, sophrologie, yoga, tout ce qui permet de gérer le stress et apaiser le mental.



Naturellement, Laetitia

Me suivre sur Instagram
Recevoir la lettre du mois

TROUVEZ MOI SUR :

  • Facebook
  • Instagram

"Les informations présentes sur ce site sont destinées à améliorer votre santé et non pas à remplacer votre consultation chez un médecin."

Tous droits réservés Laetitia Beysang 2020 I 794 366 344 00032